TAAC

The Animal Alliance Channel crée des évènements et projets mettant en lumière la participation des animaux à notre humanité.

Quand les animaux pacifient les relations, soulagent de l’isolement et réveillent notre conscience.

Ici la balise qui permet d’augmenter l’interligne:

Ton texte avant et après l’interligne

Vocation

TAAC est une association d’intérêt général lancée en 2008.

Notre missionmettre en lumière la merveilleuse alliance de l’Humain et de l’Animal à travers la médiation animale et la communication inter-espèces.

Notre but : amener l’Homme à porter un nouveau regard de respect et de gratitude sur nos compagnons du Vivant.

Nos parti-pris : mettre en lumière le beau et le positif, éveiller les consciences en contribuant à libérer la parole et en croisant les regards de tous horizons et cultures.

Notre vision

Chacun des trois suricates de notre sceau symbolise les trois pouvoirs humanisants de l’animal :

  • Il pacifie les relations
  • Il soulage de l’isolement
  • Il réveille nos consciences

L’Animal pacifie les relations

En milieu carcéral, lieu de tensions où la violence ne fait qu’augmenter, la présence animale a fait ses preuves. L’animal pacifie les relations entre détenus ainsi qu’entre les détenus et le personnel pénitentiaire. Il détourne l’attention des tensions, devient un sujet de conversation partagé et apporte de la chaleur dans des lieux déshumanisés.

Permettre à des primo délinquants ou à des nouveaux arrivants de bénéficier dès leur incarcération des bienfaits de la présence et de la médiation animale permet de faciliter en particulier la lutte contre l’embrigadement. 

C’est pourquoi TAAC choisit de s’engager en soutenant le programme de présence et de médiation animale en milieu carcéral créé par Patricia Arnoux, fondatrice de l’association EVI’DENCE.

L’Animal éveille

L’animal réveille et élargit notre conscience. 

Etre indifférent à la souffrance animale dans l’enfance prépare à être indifférent à la souffrance dans sa vie d’adulte. L’animal ne sert pas qu’à bercer l’enfant, il structure son aptitude à éprouver de la compassion envers l’autre et le prépare à vivre en société. Ce constat ouvre la voie à des pédagogies et programmes d’éveil pour aider les enfants à développer leur potentiel émotionnel et relationnel, l’intuition, l’empathie, le sens de la responsabilité, l’éthique animale.

Mais l’animal nous emmène plus loin. Certains humains ont libéré leur capacité à percevoir les émotions et pensées des animaux et ils nous rapportent des messages : les animaux portent un regard sur nous. La communication inter-espèces bouleverse notre vision et notre rapport à tous les êtres vivants qui nous entourent.

L’animal aide à se reconstruire. 

S’occuper d’un animal c’est être responsable. Certains centres pénitentiaires l’ont compris et les programmes d’accompagnement de détenus intégrant l’animal portent leurs fruits partout dans le monde où ils ont été mis en oeuvre. Parce que redonner à un délinquant ou à un détenu le sens de la responsabilité et de son utilité est la condition sine qua non de sa réinsertion. Quand l’animal devient le libérateur de l’homme.

L’Animal soulage

L’animal apaise et soulage

L’animal est capable de consoler, d’apporter du soin et parfois de guérir : enfants autistes, adolescents anorexiques, personnes handicapées, individus souffrant de dépression, personnes âgées enfermées dans la solitude ou placées en institutions spécialisées, femmes battues quittant le domicile avec leurs enfants,…

En particulier en milieu carcéral, des personnes détenues que rien ni personne n’arrachaient au repli sur soi et à la dépression ont pu retrouver un équilibre grâce à la présence et à la médiation animale. 

Facebook
Twitter